Tous les articles par Julien Beal

Appel à contributions « Journées DocAsie 2018 »

Les fonds sonores et les fonds spécialisés et précieux sur l’Asie
20-22 juin 2018, Maison de l’Asie, Paris

Les fonds sonores sur l’Asie : Comment constituer un fonds sonore ? Quelles sont les spécificités de la gestion d’un fonds aussi particulier ? Quelles sont les composantes à valoriser et à mettre en avant dans ce travail ? Quel est le rôle de l’innovation technologique sur un tel projet, comment se partager la tâche entre les différentes compétences nécessaires (techniques, scientifiques et intellectuelles, etc.) ?

Les communications devront s’intéresser à un fonds sonore, sa constitution, son histoire, les problématiques rencontrées (scientifiques, techniques ou autres), ainsi que sa place par rapport aux projets de recherche.

Fonds spécialisés et précieux : Comment ces fonds ont-ils été constitués, quelles sont leurs origines ? Comment ces fonds intègrent-ils l’histoire des études/recherches sur ce domaine ? Quel est la place de ces fonds dans les collections / la politique documentaire de l’établissement ?

Les présentations devront s’intéresser à une collection (monographique, cartographique, archivistique, manuscrit, littérature grise, collections atypiques tels que objets d’art ou ethnographiques, herbiers, os, feuilles de palme, etc.).

Les interventions ne devront pas dépasser les 25 minutes.

Merci d’adresser vos propositions d’intervention avant le 16 avril 2018 aux adresses suivantes : helene.poitevin-blanchard@ehess.fr ; maite.hurel@efeo.net ; dat-wei.lau@efeo.net

Appel à contributions DocAsie 2018

S’inscrire en ligne

Le Japon de Meiji dans la collection photographique du peintre Louis Dumoulin (1860-1924)

Après un premier article paru en 2016 présentant sa collection photographique de Chine, voici une nouvelle étude portant cette fois sur les clichés acquis ou pris au Japon par le peintre Louis Dumoulin.

Peintre officiel de la Marine et fondateur de la Société coloniale des artistes français, Louis-Jules Dumoulin a parcouru le monde et collecté de nombreuses photographies. En 1888-89, puis en 1897, il effectue deux missions officielles en Asie qui le conduiront à séjourner au Japon d’où il ramènera une collection de près de 800 clichés pris de sa main ou achetés sur place principalement dans les studios de Yokohama.

L’ article que je viens de déposer dans l’archive ouverte HAL vise à présenter cette collection et tente de reconstituer le parcours de Dumoulin au Japon et l’origine de ses photographies. Il s’interroge également sur le rôle qu’a joué le Japon et le Japonisme dans la vie et l’oeuvre de ce dernier.

PH110-32 : VIEW OF FISHING VILLAGE AT HONMOKU (n°547). Studio Kusakabe Kimbei,avant 1889. Epreuve à l’albumine sur papier, montage sur carton, porte au dos «Japon. Vue d’un village près d’Onmoku » (annotation de Louis Dumoulin au dos du montage). Université Nice Sophia Antipolis – Bibliothèques – Photothèque ASEMI, collection Louis Dumoulin (CC-BY)

De nombreuses hypothèses ont vu le jour lors de cette étude consacrée à un peintre dont le relatif anonymat actuel tranche avec la reconnaissance académique et la renommée dont il bénéficiait de son vivant. Il reste néanmoins de nombreuses recherches à mener pour parvenir à mieux saisir son rapport à la photographie et pour reconstituer le parcours de Dumoulin et comprendre vraiment les relations qu’il a pu avoir avec le Japon et l’influence qu’a exercé ce pays sur sa vie et son oeuvre.

Lien vers l’étude : https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01517490

Julien Béal
Université Côte d’Azur, CTEL